Accueil du site Symbole de l'école Site web de Shanshan, calligraphe Externe Interne Armes traditionnelles

Notre pratique

Sommaire [+/-]

Notre pratique de l’art martialInterneExterneArmesCulture, philosophie et médecine

Nous pra­ti­quons dans l’école Chấn Điện Võ Đường un art mar­tial des­cen­dant du style Thanh Long tel que notre ensei­gnant, Adda Keliche, l’a appris auprès d’un dis­ci­ple du maître Nguyễn Dân Phú. Ce der­nier a créé ce style à partir de son savoir dans les arts mar­tiaux viet­na­miens des cou­rants Bình Định et Thiếu Lâm. Il en a codi­fié les prin­ci­pes et les mou­ve­ments de base et l’a enri­chi jusqu’à sa dis­pa­ri­tion en 1999.

^Notre pratique de l’art martial

Bien qu’il soit un tout indi­vi­si­ble, notre ensei­gne­ment est struc­turé en trois com­po­san­tes que sont l’interne, l’externe et les armes tra­di­tion­nel­les. Cette sépa­ra­tion a pour but d’offrir des repè­res à ceux qui dési­rent se lancer dans cette voie mais ces trois facet­tes for­ment un tout cohé­rent.

Nous pra­ti­quons vêtus du võ phục (vête­ment sem­bla­ble à un kimono) noir, fermé par une cein­ture blan­che (avec d’éventuelles bar­ret­tes) ou verte pour les pra­ti­quants plus avan­cés (voir la sec­tion sur les grades). Dans notre site, les pho­to­gra­phies nous mon­trent par­fois en tenue plus légère car celles-ci sont sou­vent prises au cours du stage d’été où, après les saluts tra­di­tion­nels, nous sommes auto­ri­sés à enle­ver la veste.

^Interne

JPEG - 138.6 ko

L’interne regroupe les exer­ci­ces de 氣功 qìgōng (contrôle de l’énergie interne), la médi­ta­tion et le bát quái chưởng (八卦掌 bāguà zhǎng), art mar­tial interne comme le 太極拳 tàijí quán (ou « tai chi chuan »). C’est une pra­ti­que de santé et de bien-être, autant qu’un sup­port pour l’externe.


^Externe

JPEG - 391.4 ko

L’externe repré­sente l’aspect le plus répandu de l’art mar­tial en Occident et vise à la maî­trise du combat par le tra­vail des tech­ni­ques des mains, de pieds, d’enchaî­ne­ments codi­fiés ou d’appli­ca­tions à deux.


^Armes

JPEG - 480.5 ko

L’appren­tis­sage des armes tra­di­tion­nel­les — telles que le bâton long, le sabre, l’épée et bien d’autres — com­plète l’interne et l’externe en for­geant le corps par un tra­vail spé­ci­fi­que.


^Culture, philosophie et médecine

JPEG - 79.9 ko

À cette richesse tech­ni­que s’ajoute une richesse cultu­relle et morale. En effet, notre ensei­gne­ment est impré­gné des phi­lo­so­phies chi­noi­ses sous-jacen­tes aux arts mar­tiaux. C’est pour cela que nous étudions, par exem­ple, les théo­ries taoïs­tes du yin/yang et des cinq éléments ou que sont mises en avant des valeurs confu­cia­nis­tes telles le res­pect ou la poli­tesse.

Les pra­ti­quants sont également ini­tiés aux bases de la méde­cine tra­di­tion­nelle chi­noise, indis­pen­sa­bles au tra­vail de l’interne, au tra­vers de mas­sa­ges et de notions théo­ri­ques sur les méri­diens d’acu­punc­ture.


2.0.8 | Squelette | Hébergement Free-H.org | xhtml 1.0 valide ?