Accueil du site Symbole de l'école Site web de Shanshan, calligraphe Externe Interne Armes traditionnelles

Les arts martiaux vietnamiens en France

Sommaire [+/-]

Le en FranceLa fédération de Việt võ đạo Maitres fondateurs de la Fédération française de Việt võ đạo L’après F.F.V.V.D.

^Le en France

Au cours des deux guer­res mon­dia­les, de nom­breux maî­tres de sont venus en France en tant que sol­dats des colo­nies et cer­tains s’y sont ins­tal­lés. Plus récem­ment, les conflits d’Indochine et du Vietnam ont pro­vo­qué une dia­spora viet­na­mienne et, du fait des liens entre la France et le Vietnam, le a com­mencé à s’implan­ter dans notre pays. Il est impos­si­ble de savoir de quand date l’intro­duc­tion des arts mar­tiaux viet­na­miens car cer­tai­nes écoles sont res­tées secrè­tes mais, parmi les pré­cur­seurs de l’ouver­ture au public dès le début des années 50, on compte Nguyễn Đức Mộc (Sơn long quyền thuật-Võ Việt Nam), Hoàng Nam (Wutao) et Nguyễn Dân Phú (Thanh Long).

^La fédération de Việt võ đạo

Maître Nguyễn Dân Phú est contacté en 1973 par Maître Phan Hoang qui a le projet de créer un fédé­ra­tion pour regrou­per les arts mar­tiaux viet­na­miens indé­pen­dam­ment de la fédé­ra­tion de Judo, seule struc­ture offi­cielle d’art mar­tiaux à l’époque. Le nom choisi est « Fédération fran­çaise de Việt võ đạo » (F.F.V.V.D.), avec l’aval du patriar­che du Vovinam, maître Lê Sáng, car le nom « Việt võ đạo » ne se rap­porte jusqu’alors qu’au mou­ve­ment fondé au Vietnam par Nguyễn Lộc.

^Maitres fondateurs de la Fédération française de Việt võ đạo

JPEG - 50.9 ko

Les maî­tres fon­da­teurs de cette pre­mière ten­ta­tive de ras­sem­ble­ment des écoles de sont (dans l’ordre de la photo) Phạm Xuân Tòng, Nguyễn Trung Hòa, Hoàng Nam, Nguyễn Dân Phú, Bùi Văn Thịnh, Phan Hoàng, Tasteyre Trần Phước et Trần Minh Long (pas sur la photo). Leur salut est « la main d’acier sur le cœur de bonté », leur sym­bole le bambou et leur devise « être fort pour être utile ».

^L’après F.F.V.V.D.

La F.F.V.V.D. reçoit l’agré­ment minis­té­riel en 1978 et le conserve jusqu’en 1987. S’ensuit une période de flou sur la situa­tion admi­nis­tra­tive et juri­di­que des arts mar­tiaux viet­na­miens et une mul­ti­pli­ca­tion des fédé­ra­tions à tel point que maître Lê Sáng a lancé un appel en 1998 pour que le nom Việt võ đạo ne soit uti­lisé que pour dési­gner le Vovinam.

Depuis le début de la saison 2007-2008, le minis­tère se tourne vers la Fédération fran­çaise de karaté et dis­ci­pli­nes asso­ciées (F.F.K.D.A.) pour accueillir et cha­peau­ter les arts mar­tiaux viet­na­miens en France. Cette volonté se concré­tise par l’attri­bu­tion de la délé­ga­tion cor­res­pon­dante le 15 décem­bre 2008.


2.0.8 | Squelette | Hébergement Free-H.org | xhtml 1.0 valide ?