Accueil du site Symbole de l'école Site web de Shanshan, calligraphe Externe Interne Armes traditionnelles

Les bases

Sommaire [+/-]

La série d’étirementsLe travail des positionsLes durcissementsLes séries de frappes de mains et de coups de pieds

Comme dans tout appren­tis­sage, l’art du combat néces­site d’acqué­rir un ensem­ble de bases sur les­quel­les repose le reste de la pra­ti­que. Le pra­ti­quant de doit acqué­rir une base solide en for­mant son corps pour pou­voir évoluer dans l’art.

^La série d’étirements

La pre­mière des bases est la série d’étirements, réa­li­sée en début de cours afin de pré­pa­rer au tra­vail phy­si­que qui va suivre et d’assou­plir le corps. Les mou­ve­ments qui la com­po­sent sont également faits pour former le võ sinh à des tech­ni­ques mar­tia­les par­ti­cu­liè­res. Ce tra­vail régu­lier permet à chacun de pro­gres­ser à son rythme et à son niveau tout au long de sa pra­ti­que.

JPEG - 126.8 ko

JPEG - 81.8 ko

^Le travail des positions

JPEG - 143.2 ko

Vient ensuite le tra­vail des posi­tions, incontour­na­ble dans l’étude de l’art mar­tial, qui permet d’acqué­rir sta­bi­lité et vitesse de dépla­ce­ment. Comparables aux fon­da­tions d’une maison, elles sont le lien à la terre sans lequel une tech­ni­que ne peut être effi­cace, sans lequel l’énergie ne peut être libé­rée lors d’une frappe.


JPEG - 140.9 ko

Le pre­mière phase de ce tra­vail est d’assi­mi­ler les posi­tions puis, lors­que le corps com­mence à être formé, de faire en sorte qu’elles devien­nent natu­rel­les en recher­chant le relâ­che­ment et l’archi­tec­ture cor­po­relle cor­recte.


^Les durcissements

Les dur­cis­se­ments, prin­ci­pa­le­ment des avant-bras et de la partie infé­rieure des jambes, per­met­tent de résis­ter aux chocs incontour­na­bles dans l’étude du combat en for­geant les armes natu­rel­les du corps. Nous les abor­dons prin­ci­pa­le­ment en hiver, pour un tra­vail plus pro­fond, et de manière pro­gres­sive pour ne pas se bles­ser et conser­ver la sen­si­bi­lité des mem­bres.

^Les séries de frappes de mains et de coups de pieds

JPEG - 35.8 ko

Enfin, les séries de frap­pes de mains et de coups de pieds com­plè­tent la for­ma­tion du corps. Première appro­che de l’art du combat, elles sont de véri­ta­bles « boîtes à outils » conte­nant un grand nombre des tech­ni­ques que l’on retrouve dans un tra­vail plus avancé comme celui des leçons ou des quyền.


2.0.8 | Squelette | Hébergement Free-H.org | xhtml 1.0 valide ?