Accueil du site Symbole de l'école Site web de Shanshan, calligraphe Externe Interne Armes traditionnelles

Applications à deux et combats

JPEG - 562.1 ko

Le tra­vail à deux est fon­da­men­tal dans l’étude de l’art mar­tial. Il est la mise en pra­ti­que de tous ses autres aspects et leur lien avec le concret, la réa­lité du combat. On ne peut vrai­ment com­pren­dre une tech­ni­que qu’après l’avoir tra­vaillée avec un par­te­naire, vécue et même subie.

La très grande majo­rité de ce que nous appre­nons trouve une appli­ca­tion mar­tiale, que ce soit par exem­ple les formes de la main, les quyền ou encore le bát quái chưởng à un niveau plus avancé. Pendant le tra­vail à deux, les pra­ti­quants com­men­cent par se fami­lia­ri­ser avec les gestes puis ils ten­dent, au fur et à mesure, à se rap­pro­cher au maxi­mum d’une situa­tion d’atta­que réelle dans l’exé­cu­tion de la tech­ni­que.

L’étape sui­vante est l’étude du combat dans laquelle on cher­che à appli­quer libre­ment ces tech­ni­ques et à se rap­pro­cher, au fur et à mesure de la pra­ti­que, de la réa­lité. Ces deux faces de du tra­vail avec un par­te­naire visent à inté­grer les tech­ni­ques pour les uti­li­ser de manière ins­tinc­tive au moment voulu.

JPEG - 102.5 ko

Le combat permet d’appren­dre à gérer ses émotions, non en les fai­sant dis­pa­raî­tre mais en déve­lop­pant une séré­nité d’esprit face au danger afin de les uti­li­ser à son avan­tage. Cet état de calme est néces­saire pour mettre en place une stra­té­gie et avoir une bonne lec­ture de son adver­saire, points fon­da­men­taux lors d’un affron­te­ment. Les qua­li­tés acqui­ses en combat sont de pré­cieux outils pour les situa­tions conflic­tuel­les de la vie quo­ti­dienne.

L’étude du combat n’est pra­ti­quée qu’après que le pra­ti­quant a acquis un mini­mum de tech­ni­que et de condi­tion phy­si­que (voir « Travail des bases ») pour éviter tout danger et pour que ce tra­vail soit réel­le­ment pro­fi­ta­ble.


2.0.8 | Squelette | Hébergement Free-H.org | xhtml 1.0 valide ?